Philippe et Pierre Picard, deux ancêtres…deux histoires

Saviez-vous qu’il y a plus de 10 000 Picard au Québec aujourd’hui ? Ce nom de famille occupe le 104e rang des noms les plus populaires dans la province. Saviez-vous aussi que ce nom de famille a été surtout un surnom au début de la Nouvelle-France ? Comme les Normand, Breton ou Gascon, Picard était le surnom donné aux personnes qui venaient de Picardie en France.

En tout, plus de vingt Picard se sont établis en Nouvelle-France et dix ont eu une descendance.

Pourquoi je vous parle des Picard cette semaine ? Pour deux raisons, de une pour ajuster le tire concernant l’origine des Picard en ce qui concerne leur descendance autochtone et de deux parce que je suis entouré de Picard  à raison de 35 heures par semaine et que je trouve cela amusant d’en parler.

Cela serait un travail de longue haleine de faire un résumé de la vie de tous les ancêtres Picard mais pour quelques uns c’est tout à fait pensable. En voici deux

Je vous présente Philippe, le Picard ayant la plus grosse descendances en Nouvelle-France et Pierre, celui à l’origine des Picard de Wendake (Village Huron) près de Québec.

Philippe Destroismaisons dit Picard

J’ai retracé l’histoire de Philippe Destroismaisons dit Picard dernièrement pour une cliente. Il n’est peut-être pas l’ancêtre de tous les Picard de Nouvelle-France mais il est l’ancêtre de tous les Destroismaisons d’aujourd’hui en Amérique du Nord. Ce n’est pas rien quand même ! Donc, Philippe vient de Picardie, hé oui ! Plus précisément de Notre-Dame-de-Montreuil dans la région de l’Amiens. Cordonnier de métier, il arrive en Nouvelle-France à titre de domestique pour le Sieur Bertrand Chenay de LaGarenne sur la Côte-de-Beaupré.

Il est le fils de Adam ou Adrien (selon les sources) Destroismaisons et de Antoinette Leroux. Il épousera le 18 novembre 1669 à Château-Richer, Martine Crosnier, une fille du Roy originaire de Normandie et arrivée plus tôt dans l’année avec une dot de 200 livres.

Ensemble, ils auront 12 enfants. En 1729, le couple comptait 101 descendants.

m1669philippedestroismaisonsmartinecrosnier1

L’on retrouve Philippe dans plusieurs documents notariés pour des partages de terre à St-François-de-la-Rivière-du-Sud, près de Montmagny mais il est surtout cité dans le contrat de mariage de sa fille Geneviève avec Robert Vaillancourt daté du 27 septembre 1704. Ce contrat stipulait quels sont les biens et les effets qui resteraient à l’épouse en cas séparation dont entre autre une dot de 150 livres, les bijoux et les herbes et épices. Cela n’arrivera jamais puisque Geneviève mourra bien avant Robert.

 

Pierre Collet dit Picard

Pierre est né le 2 juin 1700 à Charlesbourg. Il est le fils illégitime de Marie Collet dit Picard. Alors qu’il est âgé de 5 mois. Marie cède ses droits sur son enfant puisqu’elle est trop pauvre pour s’en occuper. C’est Antoinette, une Huronne de Lorette, qui l’adoptera et l’élèvera comme son propre fils. Pierre (1700 – 1750) épousera en 1730 Marie Barbe, une Huronne. Ils auront au moins un fils, Pierre-Augustin Ok8andoron Picard (1741 – 1818) qui lui, épousera Thérèse Sasseville, fille de Louis Sasseville et de Marie-Charlotte Renaud de Charlesbourg. Le couple, Pierre et Marie, sont les ancêtres de la lignée des Picard de Wendake.

En 1744, Pierre est interprète pour les Français. Il décède avant 1750 puisque cette année-là, Marie Barbe effectue elle-même une transaction de terre. Leur fils Pierre-Augustin a été inhumé dans le cimetière Notre-Dame-de-la-Jeune-Lorette de Loretteville le 30 mai 1818.

Il est difficile de trouver de l’information sur la vie de Pierre, puisque les écrits sont très rares à une époque ou les communautés autochtones étaient plutôt de tradition orale. Les seuls écrits que j’ai pu retracer rapidement sont les procès verbaux concernant son adoption, ceux des visites dans la communautés et la sépulture de son fils Pierre-Augustin. Il faut dire que je n’ai pas fait une recherche exhaustive non plus.

1-_fx_picard
Chef François-Xavier Picard, descendant de Pierre Collet dit Picard et Marie Barbe. 

 

Voilà ! Il y aurait beaucoup à dire encore évidemment sur la généalogie des Picard en Nouvelle-France. Est-ce que certains d’entre-vous ont un de ces deux ancêtres dans leurs généalogie ?

Sources: Les Picard, Généalogie des Picard, Serge Goudreau, Les Hurons de Lorette au 18ème siècle, MSGCF, Vol. 63, no 2, cahier 272, p. 125-147.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s