Sur les traces des Irlandais au Québec – Lotbinière et ses églises protestantes

La Saint-Patrick arrive à grands pas et chaque année l’on peut souligner l’apport important des Irlandais au visage du Québec. Si plus de 30% des Québécois peuvent aujourd’hui compter un ancêtre irlandais dans leur généalogie c’est que ces derniers se sont installés au Québec, il y a de nombreuses années.

Plusieurs villes et villages ont vu leur histoire changer avec l’apport important de l’immigration irlandaise dans la province. Il est possible de penser rapidement à Québec qui servait de port d’accueil, mais avez-vous déjà entendu parler des Irlandais qui se sont installés dans Lotbinière ?

Peu de gens connaissent l’histoire protestante et irlandaise de Lotbinière pourtant, leur présence est encore très visible aujourd’hui dans les villages de St-Gilles et de Ste-Agathe entre autres.

Par exemple, l’une des premières voies de communication d’importance de la région, le chemin Craig, aujourd’hui la route 269 qui devait servir à stimuler la colonisation des Cantons de l’Est par les Anglophones.

Les premiers Irlandais s’installent dans Lotbinière vers 1815. Les Irlandais de foi protestante s’installent surtout à St-Patrice de Beaurivage et St-Gilles tandis que les catholiques se retrouvent à Sainte-Croix et à Sainte-Agathe. Dès lors, plusieurs églises protestantes sont érigées rapidement sur le territoire. La plupart de celles-ci n’existent plus aujourd’hui.

En voici deux:

L’église Wesleyan Methodiste Parkhust

L’église Wesleyan méthodiste Parkhust  fût érigé en 1834 et desservait le hameau New Armagh aujourd’hui faisant partie de Ste-Agathe. Malheureusement, laissée à l’abandon durant plusieurs années, l’église a été détruite en 1957, mais il est toujours possible de voir le cimetière.

Il existe très peu d’informations sur cette église puisque les registres originaux furent perdus lors d’un incendie.

cim_0949_03

Sources: Cimetière méthodiste de Parkhust

Église Trinité d’Angleterre et cimetière St-Gilles

La construction de cette église débute en 1832 lorsque William Richardson de St-Gilles donna aux administrateurs de l’Église Protestante de St-Gilles, une acre de terrain pour sa construction et son cimetière.

L’église pouvait servir autant pour l’Église d’Angleterre, Presbytérienne et Méthodiste selon les habitants.

L’église ne fut pas utilisée très longtemps puisque dès 1895, la population décline rapidement et ceux qui restaient habitaient à plus de 4 miles.

Ensuite, en 1905, il ne restait qu’une seule famille et le service religieux n’était tenu qu’une fois par mois.

Le dernier service eut lieu, le 20 juillet 1911, et 21 personnes assistèrent au sermon du révérend Ernest King.

Aujourd’hui, l’église n’existe plus et le chemin Craig fut aussi modifié, en 1955, mais il est possible de retrouver le site de l’église et du cimetière sur les rives de la rivière Beaurivage. La croix de fer qui était sur le clocher de l’église a été placée dans le cimetière afin de marquer l’endroit exact ou était l’église.

Les pierres tombales sont brisées mais, il est encore possible de lire les noms de famille des personnes qui y sont enterrées.

 

Une petite visite des sites irlandais au Québec ?

Il existe de nombreux recueils et sites internet si vous désirez en apprendre davantage sur la présence irlandaise au Québec. Entre autres, le site internet Circuit de découverte Chemins Graig et Gosford  m’a été très utile pour cet article.

Un petit livre, Villages et Visage en Lotbinière – Présence irlandaise – l’Histoire religieuse protestante – volume 1 a aussi été publié, en 2010, par la Société patrimoine et histoire des seigneuries de Lotbinière.

Vous verrez que l’histoire irlandaise au Québec est loin de s’arrêter à la Grosse-Ile et que plusieurs sites méritent un petit détour.

Dans un autre article je vous présenterai d’autres villages marqués par l’immigration irlandaise et pourquoi pas vous présenter mon ancêtre irlandais à moi.

 Québec et l’Irlande (Le): Culture, histoire, identité

The Handmaid’s Tale

 

 

Advertisements

4 réflexions sur “Sur les traces des Irlandais au Québec – Lotbinière et ses églises protestantes

  1. We have been looking for the birth of Mary Ann Duffy who was born in Quebec abt.1839 d/o Dennis Duffy born in Ireland 1803 died in Quebec 1853 and Margaret Benet born Wexford Ireland 1811 died 1883 Quebec City,Mary Ann married Henry King Dec.10,1857Anglican Cathedral(Church of The Holy Trinity)all are buried in Mt.Hermon Cemetary,Quebec.Isobell

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s